Les after work, la nouvelle tendance des entreprises

Share Button

Depuis quelques années, aller boire un verre entre collègues et débriefer de sa journée est la nouvelle tendance des entreprises. Ce concept consiste à organiser des événements dans des bars, restaurants ou boîtes de nuit à la sortie du travail (vers 19h) et jusqu’à 1h du matin afin d’être en forme pour le lendemain (d’où leur ancien nom de « seven to one » ou « 5 à 7 »).

Ces soirées s’adressent à toutes les branches et corps de métiers, même si elles attirent plus particulièrement les cadres surbookés voulant décompresser et créer des liens avec leurs collègues. Au programme : cocktail, buffet et musique, de quoi partager un bon moment tout en restant raisonnable.

 

Les avantages de l’afterwork

Moins coûteuses que les soirées entre amis (20 euros en moyenne), les soirées entre collègues finissent généralement plus tôt, vers 23h. C’est l’occasion de franchir la barrière hiérarchique et de créer une ambiance conviviale et informelle. Cela permet notamment d’aider certaines personnes qui auraient pu se sentir exclues dans un autre contexte à trouver leur place au sein de l’entreprise.

À l’heure où d’aucuns ne trouvent pas forcément leur compte de relations sociales et où les moments d’échange et de partage se font de plus en plus rares au sein des entreprises, c’est le moment idéal pour nouer des liens avec vos collègues.

Ce type de concept importé des Etats-Unis permet aussi d’étendre son réseau et d’échanger des cartes de visite tout en s’amusant, bien qu’en France ce soit surtout la détente qui prime. Nos homologues anglo-saxons n’hésitent pas à mêler les sphères privée et professionnelle et se servir de ces moments de détente pour développer la culture d’entreprise.

 

Comment organiser un afterwork ?

L’été est la saison idéale pour organiser un afterwork, les journées étant plus calmes et finissant plus tôt. De nombreux bars, restaurants et discothèques sont remplis aux heures de sortie de bureau, c’est donc une aubaine pour ces établissements qui peinent à trouver des clients en semaine et proposent ainsi diverses activités (open bulles, open buffets et soirées dansantes par exemple).

Dans certaines boutiques Sandro, la marque propose quant à elle un « Barber Shop » en plus d’un bar pour sa clientèle masculine. Attention, gardez à l’esprit que l’idée est de rappeler l’ambiance d’une soirée étudiante en version plus classe, donc maintenez une certaine retenue afin de ne pas donner de mauvaise image de vous. Cela ne vous empêche pas de varier les activités (partie de squash ou de golf, atelier de cuisine, etc.).

Enfin, si vous cherchez avant tout à étoffer votre carnet d’adresses, choisissez plutôt une soirée networking où les invités seront triés sur le volet selon votre branche, afin de cibler davantage votre public. C’est ce que propose notamment le Club des jeunes pros du marketing 4 fois par an par pour échanger en mélangeant les générations. Cela permet de démarcher de nouveaux clients ou de trouver un emploi.

Share Button