Dépenser moinsNon classé

Quels sont les avantages et risques d’acheter aux enchères immobilières ?

Share Button

Quand on pense à une vente aux enchères immobilière, c’est souvent du point de vue du justiciable. Bercé de films aux scénarios catastrophes et de récits d’hypothèque dans notre entourage, on oublie souvent qu’on pourrait être du côté des enchérisseurs.

 

Cette procédure, assez confidentielle – car les bons plans font rarement l’objet d’une publicité grandiloquente de la part de ceux qui en jouissent – n’est pas moins accessible à tout un chacun.

 

À la condition, bien sûr, de trouver son bonheur sur un site d’annonces de vente aux enchères immobilières, et de connaître au moins superficiellement la procédure.

 

Pourquoi participer à une vente aux enchères immobilières

 

Il faut d’abord savoir que dans la majorité des cas, une vente aux enchères immobilières intervient après la décision de saisie judiciaire d’un bien par un tribunal, afin de résoudre l’impasse dans laquelle se trouve un débiteur face à ses créanciers.

 

Le principe de cette procédure est donc avant tout de liquider le bien dans des délais suffisamment courts, sans pour autant léser une des deux parties.

 

Si, pour le débiteur, l’intérêt de cette disposition – pouvoir repartir à zéro après avoir été lavé de ses dettes – paraît bien pâle par rapport à la perte qu’il subit, pour l’acheteur, elle peut représenter une opportunité en or.

 

En effet, la vitesse d’exécution d’une vente aux enchères immobilière permet d’envisager des prix particulièrement avantageux, et parfois bien en-dessous de ceux du marché.

 

Et comme les saisies judiciaires peuvent intervenir sur tout le territoire et dans tous les milieux, des logements de très haute qualité et d’une grande valeur marchande peuvent-être concernés.

 

Pour bénéficier des avantages d’une vente aux enchères immobilières, il faut néanmoins commencer par…emporter l’enchère. Et c’est loin d’être une promenade de santé, face à des acheteurs aguerris et spécialisé.

 

Il existe cependant des fenêtres d’ouverture que vous pourrez exploiter en suivant les conseils du guide pratique du journal Les Échos à ce sujet, accessible en consultant ce lien. Vous y apprendrez toutes les subtilités d’une méthode de vente pour le moins insolite.

 

 

Des conditions drastiques

 

Attention, la vente aux enchères immobilière est une procédure rigoureusement encadrée par le juge, qui demande des garanties importantes à l’acquéreur pour qu’il puisse soumettre son offre.

 

Si cette méthode présente la possibilité d’obtenir un bien à très bon marché, il faut d’abord être certain de pouvoir s’acquitter de la somme nécessaire en temps voulu. Comme le but de cette démarche est de régler un litige le plus vite possible, la loi prévoit que l’enchérisseur est tenu de présenter une caution d’au moins 10% de la valeur de mise à prix du bien.

 

Mieux vaut donc se renseigner rapidement sur des solutions de financement, comme le prêt entre particuliers, dont vous pourrez apprendre le B.A.-BA dans cet article. C’est une possibilité parmi d’autres pour s’engager dans une vente aux enchères immobilières.

 

Avant d’enchérir, il faut donc bien vérifier que l’on obéit aux conditions suivantes :

 

  • Posséder soit le statut de personne physique majeure ou incarner une personne morale
  • Il faut obligatoirement être représenté par un avocat, seul habilité à lever la main lors de ce type de procédure.
  • Cet avocat ne doit pas être déjà intervenu dans la saisie judiciaire auparavant. C’est ce qu’on appelle un risque d’incompatibilité
  • Et, comme dit plus haut, on doit pouvoir déposer d’un seul tenant une caution de 10% de la valeur de la mise à prix lors de la vente aux enchères immobilière.
Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Laisser un commentaire

Vous devriez également lire

Close
Close