Travail

Création de société : quel est le coût ?

Share Button

Combien coûte la création d’une société ? C’est la première question qui traverse souvent l’esprit lorsqu’on décide de devenir entrepreneur. Les démarches relatives à la création d’une entreprise impliquent des coûts qui varient bien évidemment d’une société à une autre, mais dépendent aussi de la nature de l’activité et de certains frais indirects. Cet article fait le point sur les différents frais que peut impliquer la création d’une société.

Les frais d’investissement avant la création de la société

Ces frais en question concernent particulièrement certaines opérations à effectuer avant même d’aborder les formalités administratives pour la création de la société. Ces opérations sont relatives à l’étude de marché ou à la préparation du plan d’affaires ou business plan entre autres. Le futur entrepreneur ne doit pas faire l’impasse sur cette étape fondamentale, car la survie et la sécurité de la société en dépendent.

Il faut noter que les montants à investir dépendent de la portée des opérations à entreprendre. Par exemple, si l’étude de marché requiert une étude beaucoup plus approfondie, cela peut nécessiter de gros investissements, sachant que le secteur d’activité peut aussi avoir une incidence directe sur le coût. En ce qui concerne le plan d’affaires et d’un point de vue général, il faut s’attendre à débourser 150 voire 650 € minimum hors taxe. En outre, quant au dépôt de marque, il faut prévoir près de 225 euros hors taxe à verser à l’INPI et entre 500 et 700 € pour tout dépôt de brevet.

Les frais d’investissement lors de la création

Ici, il s’agit des différentes étapes qu’implique la création d’une société, à savoir : la rédaction des statuts, la publication au journal officiel et le dépôt de demande d’immatriculation.

  • La rédaction des statuts

Après avoir entrepris les formalités d’usage précédant la création d’une société, il est à présent temps de remplir les formalités administratives pour créer la société à proprement parler. Cela commence par la rédaction des statuts. Cette étape est obligatoire à tous ceux qui aspirent à devenir entrepreneurs, exception faite pour les Entreprises Individuelles (EI). Ces statuts sont importants, car ils déterminent les différents membres de l’équipe dirigeante de la société et les rôles de chacun.

Pour la rédaction des statuts, les associés peuvent choisir de le prendre en charge ou confier cette tâche à un notaire, un juriste ou un cabinet de conseils. La première option n’implique aucune dépense contrairement à la seconde. Lorsqu’on engage un professionnel pour la rédaction des statuts, il faut prévoir des frais d’honoraires qui peuvent s’élever à des milliers d’euros.

Par ailleurs, en ce qui concerne le capital, cela dépend du type de société. Pour une SARL, une EURL, et une SAS, le capital s’élève à 1 € contre 37 000 € pour une SA.

  • La publication au journal d’annonces légales

Après avoir rédigé les statuts, il est temps de publier un avis relatif à la création de société au JAL. À noter que le JAL doit se trouver dans le département du siège social de l’entreprise. Il est important de souligner que cette étape ne concerne pas les EI. L’annonce renseigne notamment sur la dénomination, la forme juridique, ainsi que le capital social de la société. Pour une publication au JAL, il faut compter entre 200 et 800 €, sachant que cela dépend des journaux de publication.

  • Le dépôt de demande d’immatriculation au CFE

La demande d’immatriculation auprès du Centre de Formalités des Entreprises est la dernière étape. L’immatriculation se fait au Registre de Commerce et des Sociétés ou au Répertoire des Métiers. La publication est subordonnée à la présentation de certains documents au CFE qui se charge de les transmettre aux organes compétents, dont l’INSEE, le centre des impôts, ou encore le greffe du tribunal de commerce. Après soumission du dossier, un numéro SIRET et l’extrait k-bis vont être délivrés à la société. Pour réaliser cette étape, il faut prévoir entre 25 et 230 €.

Les frais indirects

Pour le fonctionnement de la société, il faut aussi prévoir des frais de location de bureaux, abonnement téléphonique et internet, mais aussi le mobilier. Sans cela, il sera difficile d’être véritablement opérationnel.

En ce qui concerne les abonnements internet et téléphoniques, la meilleure option serait de faire une souscription à titre individuel pour bénéficier d’un tarif réduit et éviter de tomber sous le coup du droit commercial. Dès lors, il sera plus simple de terminer le contrat à tout moment.

Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Close