Professionnels

Déployer le RGPD : qu’est-ce qui attend les organismes ?

Share Button

Avec des centaines de millions de résidents européens, nombre d’entreprises recueillent chaque jour un nombre considérable de données à caractère personnel : nom, prénom, numéro de portable, adresse IP, lieu d’habitation, date de naissance… Toutes ces informations peuvent se transmettre très rapidement et faire le tour de la toile si elles sont mal manipulées. Et comme personne ne souhaite voir son adresse postale publiée à la vue de tous ou encore son adresse IP utilisée par des personnes souhaitant les pirater, il s’est avéré indispensable de revoir les règles concernant la protection des données et ainsi de déployer le RGPD rapidement. Le Règlement Général de Protection des Données étant prévu pour le 25 mai 2018, un petit rappel s’impose concernant ses objectifs.

Déployer le RGPD pour une meilleure responsabilité des données

De la petite association à la grosse multinationale, toutes  les entreprises quelle que soit leur taille sont concernées et doivent déployer le RGPD à partir du 25 mai 2018 si elles utilisent, traitent, ou même collectent des données en rapport avec des personnes de l’Union Européenne. Le Règlement Général de Protection des Données prévoit par ailleurs que les structures seront tenues de ne recueillir que des renseignements qui serviront à leur business. En d’autres termes, toute information inutile n’aura pas lieu de rester dans leur base de données ni même d’être demandée aux internautes. Pour bien déployer le RGPD, les structures doivent ainsi ne demander que le strict minimum.

Afin de déployer le RGPD en toute conformité, les structures ont comme consigne de toujours bien informer les personnes à qui elles souhaitent demander des informations personnelles. Ainsi, quelle que soit la manière dont elles les contactent (questionnaire en ligne, encart sur leur site internet…), les entreprises doivent toujours stipuler tout ce qui concerne l’utilisation des données récoltées, à savoir : ce qu’elles comptent en faire par la suite, où ces données iront, et surtout dans quel but.

Déployer le RGPD : un lien de confiance entre les internautes et les organismes

Pour déployer le RGPD en toute sécurité, les structures qui collectent des données doivent constamment veiller à instaurer une relation de confiance entre elles et leurs utilisateurs. Ainsi, si elles souhaitent obtenir la moindre information personnelle, elles sont dans l’obligation de toujours demander le consentement aux internautes ou aux personnes concernéesavant de traiter leurs données, et ce, de manière bien claire afin que la personne fournissant ses données soit bien apte à comprendre la situation.

Du côté des mineurs, le Règlement Général de Protection des Données prévoit qu’en dessous de 16 ans, il est obligatoire de demander la permission des parents ou du tuteur de l’enfant avant d’exploiter des renseignements personnels.

Ainsi, la plupart des structures ont déjà commencé à déployer le RGPD, notamment les réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram ou même Twitter. Tous multiplient ainsi les messages à destination de leurs utilisateurs afin de leur partager les nouveautés prévues avec le Règlement Général de Protection des Données et d’obtenir leur accord.

Vous souhaitez plus de détails sur la meilleure façon de déployer le RGPD ? Consultez dès à présent le site www.coheris.com tenu par des spécialistes dans ce domaine.

Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Close