Professionnels

Investir dans un chariot élévateur : un réel avantage pour une entreprise !

Share Button

En business, le temps c’est de l’argent. Et une société prospère opère rapidement et efficacement. Pour assurer cet objectif, il faut vous munir d’une équipe experte et dévouée et d’appareils performants. Ces derniers allégeront la charge des tâches et raccourciront le temps nécessaire pour les effectuer. L’un des appareils les plus importants à avoir est un chariot élévateur. Pourquoi est-il si nécessaire d’en avoir un ? Faut-il investir dans un chariot élévateur neuf ou d’occasion ? Comment faire le bon choix ?

Un chariot élévateur : Un outil devenu une nécessité :

Le chariot élévateur est un appareil de levage et de manutention utilisé pour charger, transporter et décharger des marchandises dans les usines, les entrepôts de stockage et d’emmagasinage.

Selon vos besoins, vous pourrez choisir entre 5 types de chariots élévateurs :

  • Tout-terrain : Pouvant soulever des charges de 1 à 50 tonnes, le chariot élévateur tout-terrain est le plus robuste et polyvalent des 5 catégories. Si vous voulez un chariot pour des tâches intenses et fréquentes, optez pour celui-ci.
  • À mât rétractable : Idéal pour récupérer les marchandises stockées en hauteur. Il a quasiment la même capacité de charge que le tout-terrain et est apte à opérer sur de longues distances.
  • Le gerbeur : Sa capacité de charge est assez légère, entre 1 et 2 tonnes. Si vos entrepôts sont étroits avec des espaces exigus ou des pentes raides, le gerbeur est parfait pour vos besoins.
  • Le préparateur de commande : c’est le plus facile à utiliser. Très similaire au gerbeur, mais plus pratique pour la manutention.
  • Le transpalette : Si vos entrepôts sont plus horizontaux que verticaux, optez pour ce genre de chariot.

Investir dans un chariot élévateur neuf ou d’occasion ?

Avant de vous décider à acheter, pesez le pour et le contre. En avez-vous vraiment besoin ? La location n’est-elle plus suffisante ? Pour faire ce choix, il faut prendre en considération plusieurs critères :

  • Le prix : Le prix d’un chariot élévateur dépend de son type, sa capacité de charge et son origine. La différence de prix entre les chariots neufs et d’occasion est assez grande. Un transpalette électrique coûte 3 000 euros, celui d’occasion coûte le tiers : 1 000 euros. Le plus cher est le chariot élévateur tout-terrain mât rétractable qui peut coûter jusqu’à 30 000 euros à l’état neuf et 15 000 euros en occasion.

À ce niveau, investir dans des chariots d’occasion est un choix qui va vous faire économiser de l’argent.

  • Besoin immédiat ou pas ? Si vous avez besoin d’un chariot élévateur de suite, optez pour le marché de l’occasion. Le processus d’achat est plus léger et plus rapide. Si vos besoins ne sont pas pressants, passez une commande pour vous procurer un chariot neuf qui prendra quelques semaines pour se faire livrer.

Comment trouver le bon chariot élévateur d’occasion ?

Le marché d’occasion des chariots élévateurs propose de superbes alternatives pour ceux qui ne peuvent investir dans le neuf. Certes, vous pouvez faire d’énormes économies par rapport au prix d’achat, mais il faut faire vérifier plusieurs aspects pour ne pas se ruiner en entretien et en réparation.

  • Le revendeur : N’achetez que dans des boutiques fiables ou chez un revendeur agréé pour éviter les arnaques et les bonnes occasions qui ne le sont pas vraiment.
  • L’aspect visuel : Le vendeur met tous en œuvre pour remettre à neuf le chariot élévateur. Mais, si l’allure est trop soignée, c’est que l’appareil n’a pas beaucoup servi. Conclusion ? Il pourrait y avoir des anomalies de fonctionnements cachées. Quelques rayures sur la carrosserie sont des preuves de la performance mécanique du chariot.
  • Le fonctionnement : Testez le chariot pour vérifier qu’il n’y a pas d’anomalies d’utilisation ou des défauts dans les systèmes. Les problèmes les plus récurrents sont les problèmes de levage, électriques et de direction.
  • Les coûts de réparation : Si les coûts de remise à neuf et de réparation, additionnées aux coûts d’entretien quotidiens sont plus élevés que le prix d’un chariot élévateur neuf, le marché d’occasion n’est peut-être pas le choix optimal.
Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Vous devriez également lire

Close
Close