Santé

L’e-cigarette chez les sportifs, bon ou mauvais ?

Share Button

cigarette-electronique

Séduits par l’absence de goudron dans l’e-cigarette, les anciens fumeurs trouvent que ce produit ne représente aucun risque pour leur santé. Si une cigarette de tabac possède près de 4 000 substances toxiques, l’e-cigarette, elle, en contient, mais environ 2 %, dont 0 % de goudron. D’après ces chiffres, il va de soi qu’il n’y a aucun danger concernant la santé des poumons. Cela encourage les sportifs qui ne parviennent pas encore à se défaire de la fumée. En revanche, il faut tout de même prendre garde face aux éventuels effets négatifs du vapotage de liquide électronique.

La cigarette électronique : une bonne transition pour quitter le tabac chez un sportif ?

Beaucoup de personnes sont motivées à quitter le tabac sachant que la cigarette électronique contient un taux zéro de goudron. Les sportifs fumeurs font partie de ces gens qui remercient l’inventeur de l’e-cigarette. Ce produit est loin de contenir les quelque 4 000 substances toxiques présentes dans une tige de tabac. Quelle que soit la fréquence de vapotage, une personne qui pratique du sport n’est donc pas exposée à l’encrassement de ses poumons. Certains sportifs affirment même l’amélioration des capacités physiques grâce au fait de vapoter. Moins chargé de poisons, le sang qui circule dans le cœur est plus propre et apporte une quantité suffisante d’oxygène. Ces sportifs constatent également une meilleure performance de leurs muscles grâce au bon fonctionnement du système respiratoire.
D’après ces quelques preuves, si le tabagisme n’apporte que des effets négatifs sur la santé d’un pratiquant de sport, le vapotage de cigarette électronique, moins nocive, améliore la performance physique.

Les effets positifs de la cigarette électronique sur la santé des sportifs : quelles sont les preuves ?

Voici quelques chiffres, d’après le témoignage d’un sportif amateur, prouvant que son état de santé s’est nettement amélioré en quittant le tabac pour le vapotage de cigarette électronique.

  • Le flux sanguin diminue de plus de 15 % après avoir fumé deux tiges de cigarette de tabac, contre une stabilité considérable après de longues minutes de vapotage avant les exercices physiques.
  • Le taux de monoxyde de carbone dans le sang d’un fumeur est de trois à quatre fois supérieur comparé à celui d’un sportif vapoteur. Après une tige de cigarette de tabac, ce taux monte en flèche jusqu’à 20 % de plus.

Même s’il faut réduire la fréquence de vapotage, il faut dire que la cigarette électronique offre plus de souffle aux poumons.

Cigarette électronique : quelles précautions les sportifs vapoteurs doivent-ils prendre ?

Les cardiologues ont leurs mots à dire sur les précautions à prendre au vapotage chez les sportifs. Même si ce produit ne contient pas ou à faible taux des substances qui encombrent les poumons, le vapotage avant la pratique de sport est fortement déconseillé. Certains modèles de cigarette électronique contiennent un taux faible de nicotine qui peut entraîner de l’hyperexcitabilité du cœur. La nicotine contribue également dans la sécrétion de noradrénaline et d’adrénaline. Pour ne pas subir un trouble cardiaque lors de la pratique d’exercices physiques, le vapotage doit avoir lieu au moins deux heures avant la séance de sport.

Plus d’informations sur nicotech.fr .

Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Laisser un commentaire

Vous devriez également lire

Close
Close