Santé

Le psychologue en libéral

Share Button

Difficile de s’y retrouver parmi toutes les appellations « psy » que l’on trouve sur Internet, dans les médias et dans la presse. Dans cet article, je vous propose de définir ce qu’est un psychologue installé en libéral afin de comprendre son champ d’action et la diversité de ses compétences.

Qu’est-ce qu’un psychologue?

Avant de vous donner des informations au sujet du psychologue exerçant son activité en libéral, voici ce que l’on peut dire brièvement sur le métier de psychologue.

C’est un professionnel des sciences humaines et un spécialiste de la relation à l’être humain. Le psychologue propose une écoute bienveillante, un travail de parole auprès des personnes, des familles et des équipes en institution ou en entreprise.

Pour être psychologue, il est nécessaire d’avoir suivi un cursus universitaire précis avec l’obtention d’une licence de psychologie et d’un master de psychologie (recherche ou professionnel). Cette formation académique doit également être accompagnée d’une expérience clinique en stage.

Chaque psychologue doit respecter le Code de déontologie de sa profession et continuer à se former tout au long de sa pratique professionnelle.

Quelles sont les problématiques abordées en consultation chez le psychologue ?

La psychologue à Clichy, Catherine Pulice, décrit les différentes raisons qui incitent une personne à consulter un psychologue, par exemple cette professionnelle de la psychologie précise qu’un déséquilibre entre son environnement et ce que l’on ressent peut générer en nous un sentiment d’inconfort plus ou moins profond.

Cette situation conflictuelle peut être passager, auquel cas il n’est pas nécessairement utile de consulter un psychologue, ou s’installer durablement et accentuer la souffrance psychique de la personne.

Les problématiques abordées en consultation sont multiples : problème personnel (estime, confiance en soi, blocage, évitement, problèmes alimentaires, angoisse, anxiété), problème professionnelle (burnoot, épuisement, reconversion), relationnel (couple, relation amoureuse, amicale) ou familial.

Qu’est-ce qu’un psychologue en libéral ?

Dans l’ouvrage « Le psychologue clinicien en libéral » (Moral. M et Schauder. S, 2007), les auteurs soulignent que « la mission du psychologue clinicien en libéral n’est autre que celle qu’il se fixe lui-même ».

Autrement dit, le psychologue en libéral organisme son travail comme bon lui semble et assume l’entière responsabilité de sa pratique professionnelle, ses pratiques professionnelles sont multiples :

– Soutien psychologique sous la forme d’une psychothérapie

– Animation de groupes de parole

– Supervision

– Expertise psychologique

– Passation de tests et de bilans

Le psychologue libéral peut également choisir le type de public qu’il peut recevoir en consultation : enfant, adolescent, adulte, personne âgée.

Quelles sont les recommandations pour exercer en libéral ?

Le Syndicat National des Psychologues délivre quelques recommandations aux psychologues qui souhaiteraient exercer en libéral.

Par exemple, il est recommandé de diversifier ses expériences professionnelles pendant plusieurs années et de compléter ses compétences par des formations complémentaires (Diplôme universitaire, séminaire, conférence, supervision, doctorat, etc.).

La supervision fait également partie d’une formation continue permettant au psychologue en libéral de prendre du recul sur sa pratique et d’avoir un point de vue extérieur.

Enfin, il est important de rappeler qu’un psychologue en libéral doit disposer d’un N° ADELI, un identifiant unique qui doit lui être délivré par l’ARS (l’Agence Régionale de Santé).

Ainsi, ces différents paramètres offrent une garantie de prise en charge psychologique adaptée et respectueuse de la singularité de la personne.

Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Laisser un commentaire

Vous devriez également lire

Close
Close