Où dépenser ses tickets restaurants ?

Share Button

Cela fait déjà un bon moment que les salariés bénéficient des titres-restaurants, mais n’avaient le droit que de les utiliser dans les restaurants qui acceptent bien sûr ces titres. Il y a un changement qui est survenu depuis peu. Certaines personnes n’aiment pas trop tarder à la caisse. Les tickets restaurant sont des bons qui servent à acheter sans pour autant payer de l’argent. Les tickets restaurants sont utilisés dans plusieurs points de vente. Ils étaient utilisés uniquement dans les restaurants, mais pas tous. Allons découvrir les endroits où dépenser les tickets restaurants.

Clarification des règles d’utilisation des tickets restaurants

Le paiement en titres-restaurants au supermarché est fini. Les titres que fournissent les entreprises sont des bons qui assurent les frais de repas de leurs employés. Désormais, cet usage est limité avec une grande distribution. Les enseignes alimentaires ont signé avec la commission nationale des tickets restaurants une charte qui entre en vigueur le 1er mars. Elles font une promesse tout en disant que les bons de restauration ne seront acceptés que pour les préparations qui seront automatiquement consommées et dont la liste est définie comme suit : sous vide ou en conserve, sandwich, plat cuisinés frais, salades de fruits et salades préparées.

Quelques produits acceptés maintenant

À partir du 17 juillet, la loi concernant la modernisation de l’agriculture et de la pêche a ajouté des produits à cette liste de produits. La loi a ajouté des légumes et des fruits bien qu’ils soient automatiquement consommables ou pas. Cela permet de dire que ces fruits et légumes soient préparés ou qu’ils soient à l’état naturel. Cette loi rend caduc le décret du 3 mars passé qui autorisait que seuls les détaillants de légumes et de fruits aient à accepter les tickets restaurants en paiement surtout quand il s’agit d’une préparation alimentaire qui est en même temps consommable. Mais aujourd’hui, tous les vendeurs de légumes et de fruits sont réglés avec les tickets de restauration, ainsi que les légumes et les fruits qui doivent être consommés par préparation, ce que l’ancien décret n’avait pas permis. Même la grande distribution accepte les tickets restaurants. Selon les informations qui circulent, il parait que d’ici peu deux autres familles de produits s’ajouteraient à la liste des produits. Ceci serait fait sous l’impulsion de Bercy avec les produits laitiers et les surgelés. Ces produits peuvent être achetés avec des titres de restauration pour le moment, mais il faut que cela soit accompagné d’un produit éligible.

Un seul produit suffit pour qu’un ou deux tickets soient autorisés

Le contrôle est fait par le système informatique en grande distribution quand il s’agit de passer à la caisse. Lorsqu’il y a au moins un produit éligible dans les produits choisi et qui est reconnu par le code-barres, cela permettra d’utiliser un ou au maximum deux tickets restaurants pour assurer le paiement. Le ticket de restaurant ne permet pas d’avoir de la monnaie lorsque le montant d’achat n’atteint pas le montant du ticket. Dans un achat de produits au milieu de nombreux produits, cela permettrait de régler la note globale avec deux tickets restaurants.

Quel que soit ce que l’on pense, cette nouvelle réglementation fait au contraire du bien au consommateur. Même si les règles n’étaient pas observées, les magasins dans lesquels on achète ne pouvaient accepter les titres de restaurations qu’aux caisses de certains rayons de produits.L’achat des produits automatiquement consommables permet d’avoir une alimentation variée. S’ils n’avaient pas été équipés des caisses spéciales, ils n’auraient pas été en mesure d’accepter un règlement avec des titres de restauration en caisse centrale.

Attention ! Réglementation stricte au niveau des tickets restaurants dans les magasins

On note une réglementation sévère au niveau des hypermarchés et des supermarchés qui sont en mesure de prendre les tickets restaurants. Elle en est de même pour les restaurateurs, mais il est constaté que personne ne respecte cette réglementation. Est-ce que vous savez qu’on ne peut pas acheter un repas contre deux tickets de restaurants, qu’on ne peut utiliser les tickets de restauration les dimanches ni les jours fériés, qu’on ne peut pas donner un ticket restaurant ailleurs que dans la zone de l’entreprise qui vous l’a offert.

Que constate-t-on dans les supermarchés ?

Les hypermarchés et les supermarchés n’acceptent pas de recevoir un paiement en chèque déjeuner. Ils acceptent s’ils le veulent. Concernant les magasins qui les prennent, ne le font que pour les produits consommables instantanément à la sortie des caisses nous pouvons parler ainsi des plats cuisinés observés au niveau du rayon frais, les sandwichs, les surgelés, les légumes et les fruits. C’est seulement les conserves de fruits qui sont autorisées au niveau de tous les produits laitiers.

Trouver le magasin moins strict serait un plan

Il est remarqué que même s’il est interdit les tickets restaurants, certains hypermarchés ou supermarchés acceptent de les prendre sur tous les produits achetés, car cela leur permet de faire assez d’économies. Il faut en profiter tant que l’enseigne vous dit oui.

 

Share Button