Conseils

Est-il possible de perdre du gras de façon ciblée sur une partie du corps ?

Share Button

Tout le monde, ou presque, aimerait pouvoir changer certaines parties de son corps. La taille, les cuisses, les fessiers et les bras sont les zones classiques dans lesquelles les individus ont tendance à stocker les graisses excessives. Réussir à façonner ces zones du corps, par le biais d’un régime et d’exercices, prend du temps et requiert des efforts importants, laissant celles et ceux qui souhaitent une solution rapide à la recherche d’autres options. Nombreux sont les individus souhaitant perdre du gras dans une zone bien définie qui se tourne vers les exercices présentés comme permettant une perte ciblée de tissus adipeux. Cependant cette méthode n’est pas exempte de controverse. Dans cet article nous allons donc voir ce qui se cache derrière ce type d’exercices et ce que les études scientifiques ont démontré.

Qu’est-ce qu’est la réduction de matière grasse ciblée

La théorie de perte localisée de gras existe et est mise en avant depuis quelque temps déjà. L’idée est de réaliser des exercices physiques dont l’objectif déclaré est de brûler les graisses stockées dans une partie spécifique du corps. Un exemple d’exercice de réduction ciblée serait l’entraînement du triceps pour se débarrasser d’un excès de gras à l’arrière du bras. Cette théorie est relativement populaire et nombreuses sont les personnes qui réalisent des exercices se concentrant sur les parties problématiques de leur corps plutôt que sur l’ensemble de ce dernier. La possibilité de brûler des graisses avec cette méthode peut, en effet, paraître particulièrement attractive pour celles et ceux qui ont eu du mal à perdre du poids par le passé ou qui n’ont pas réussi à obtenir les résultats souhaités avec d’autres méthodes.

Pourquoi vouloir réduire la quantité de gras stocker dans certaines parties du corps

Les raisons pour lesquelles les individus veulent perdre du poids sont innommables et inclus l’amélioration de la santé et la réduction du risque de maladies chroniques, telles que le diabète et les maladies cardiaques. Le surpoids n’affecte pas tout le monde de la même façon, alors que chez certaines personnes l’excès de tissues adipeux peut avoir tendance à se répartir sur tout le corps, d’autres individus ont, eux, tendance à stocker le gras au niveau des fessiers, du ventre ou des hanches. Le sexe, l’âge, la génétique et le style de vie jouent tous un rôle dans la prise de poids et les zones d’accumulation de masses graisseuses. Par exemple, les femmes ont un taux de graisse corporelle plus important que les hommes, et elles tendent à stocker les excès de gras au niveau des cuisses, du fessier, particulièrement lors d’une grossesse. Cependant, durant la périménopause et la ménopause, les changements hormonaux peuvent mener l’excès de graisse à se déplacer au niveau du ventre. À l’inverse, les hommes vont plus probablement stocker le gras au niveau de l’abdomen et cela tout au long de leurs vies. La prise de poids peut être très irritante et mener de nombreux individus à rechercher des alternatives plus faciles que de suivre un régime ou se mettre à faire du sport. La réduction localisée est présentée comme une façon rapide de réduire la masse graisseuse située dans les zones à problème. Séduisante pour celles et ceux qui souhaiteraient pouvoir brûler des graisses de manière ciblée, cette méthode ne correspond cependant pas au processus de perte de cellules adipeuses et il n’existe pas de preuves scientifiques pour la supporter.

La perte de masse graisseuse ciblée est-elle possible ?

Bien que pouvoir cibler l’excès de gras stocké sur des parties spécifiques du corps soit idéal, la théorie n’a pas été prouvée par les études scientifiques. Comment fonctionne le processus de perte de graisse Afin de comprendre pourquoi la perte ciblée de graisse ne peut pas être efficace, il est important de comprendre comment l’organisme brûle la graisse. Comme l’explique Oscar Helm sur https://www.sagessesante.fr, la graisse dans les cellules se présente sous forme de triglycérides, qui sont des graisses stockées que l »organisme peut, au besoin, transformer en énergie. Avant qu’elles ne puissent être brûlées et transformées en énergie, les triglycérides doivent être décomposés en plus petits composants appelés acides gras libres et glycérol, qui pourront alors entrer dans le système sanguin. Durant un exercice physique, les acides gras libres et le glycérol, utilisés comme source d’énergie, peuvent provenir de n’importe quelle partie du corps, et non pas uniquement de la zone/du membre qui effectue l’effort. La plupart des études ont conclu que la perte de gras ciblé ne fonctionne pas. En plus de ne pas correspondre au fonctionnement de l’organisme ni à la façon dont ce dernier brûle les graisses, un certain nombre d’études ont démontré que ce type d’exercice est inefficace. Par exemple, une étude de 6 semaines, durant laquelle 24 participants ne réalisaient que des exercices ciblant les muscles abdominaux, n’a noté aucune réduction de la graisse au niveau du ventre. Une autre étude, à laquelle participaient 40 femmes en situation de surpoids ou d’obésité, a constaté que les exercices cardios des muscles abdominaux n’avaient aucun effet sur la perte de graisse autour du ventre, à l’inverse d’un programme diététique. Une étude se concentrant sur l’efficacité des exercices de résistance pour la perte de gras au niveau du bras a obtenu des résultats semblables. Les chercheurs ont constaté que, bien que les zones ciblées aient enregistré une baisse du taux de graisse, cette dernière était généralisée à l’ensemble du corps et non pas uniquement au bras. Il doit cependant être noté que certaines études ont abouti à des résultats contradictoires. Une étude, sur 10 personnes, a ainsi constaté que la perte de graisse était plus élevée dans les zones autour des muscles qui avaient été contractés. Une autre étude récente, sur un échantillon de 16 femmes, a constaté que des exercices de résistance suivis par 30 minutes de vélo avaient permis aux participantes de perdre plus de matières grasses au niveau des zones qui avaient été entraînées. Bien que le résultat de ces études justifie que l’on mène d’autres tests afin d’être certain de l’utilité, ou pas, de cette technique d’entraînement, le faible nombre de participants et les techniques de mesure utilisées lors de ces deux études pourraient avoir conduit à des résultats faussés. La majorité des preuves scientifiques indiquent, en effet, qu’il n’est pas possible de cibler les zones du corps sur lesquelles on souhaite perdre du gras.

Différence entre réduction ciblée et tonus ciblé

Comment brûler des graisses et tonifier des zones spécifiques ? Bien que réduire la graisse stockée localement ne soit pas la meilleure utilisation de votre temps, de nombreuses méthodes, ayant fait leurs preuves, peuvent vous aider à brûler des graisses et tonifier votre corps. Par exemple, il a été démontré que les séances d’entraînement à haute intensité qui font appellent à tous les muscles du corps, sont les plus effectives pour maigrir. Les meilleurs exercices pour une perte globale de tissus adipeux Il existe de nombreux exercices et sports, et il n’est pas toujours facile de savoir lequel réaliser, lequel est le plus à même de vous permettre de perdre du poids. Oscar Helm a publié une liste de la dépense calorique par sport, qui inclut les 15 meilleurs et les 15 moins effectifs. En voici quelques-uns :

  • L’exercice cardiovasculaire : Le cardio, comme le jogging et le cyclisme, font appellent à de grands muscles et permettent de brûler énormément de calories. Cela peut être particulièrement efficace pour faire fondre les stocks de graisse les plus récalcitrants.
  • L’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT) : Durant cet exercice de courtes périodes d’activité intense sont immédiatement suivie d’une période de repos. Les études scientifiques indiquent que les entraînements à haute intensité permettent une combustion de matières graisseuses plus importantes que le cardio stationnaire.
  • Les exercices faisant appel à l’ensemble du corps : Au lieu de se concentrer sur une zone spécifique du corps, les exercices, tel que le burpees, qui font travailler tous les muscles sont plus à même de brûler des calories.
  • Exercices combinés : il a été prouvé que la combinaison d’exercices de force et d’exercices cardiovasculaires permet de brûler plus de calories qu’un type d’entraînement seul. Si vous ne pouvez pas réaliser les exercices mentionnés ci-dessus, sachez qu’il existe de nombreuses autres activités qui permettent de tonifier le corps et perdre du poids : les exercices à faible impact, comme la natation et la marche, sont par exemple extrêmement efficaces et faciles à réaliser.
Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Close