Actus

Flexivores : les pseudos végétariens

Share Button

Il existe plusieurs pseudos alimentaires. En voici une liste.

Qui sont les flexivores ?

Les flexivores sont des personnes qui décident de limiter leur consommation de poisson et de viande. La particularité chez les flexivores est qu’au lieu de devenir complément végétarien et d’arrêter de manger tout produit animal, ils choisissent plutôt d’en manger une faible quantité.

Les différentes catégories de Flexivores

  • Omnivore : C’est le pseudo le plus commun concernant l’alimentation de l’homme en général. Lorsqu’une personne est Omnivore, cette dernière mange les produits issus de l’agriculture s’il le faut et aussi mange les produits qui viennent de l’exploitation animale.
  • Végétarien : Le concept est simple, quand vous décidez d’être végétarien, c’est que vous dites ‘’ NON ‘’ à la consommation de la viande et du poisson. Contrairement aux végétaliens, vous pouvez consommer tous les autres types d’aliments.
  • Végétalien : Les végétaliens sont issus de la famille des végétariens. Mais ils décident de ne plus consommer la nourriture qui a été faite ou préparer à base du poisson ou de la viande. Ce qui veut dire qu’ils ne consomment plus du miel, du lait, de la saucisse, du beurre etc.
  • Vegan : c’est qu’en plus d’être végétalien, vous refusez d’acheter des produits qui ont été fabriqués grâce à l’espèce animale. En terme plus clair, vous ne vous procurez plus de sac ou chaussures en cuir, en peau de crocodile et autres. Un vegan refuse de porter des articles qui ont été fabriqués en tuant un animal.

Il existe également le terme flexitarisme ou semi-végétarisme qui se définit comme un moyen d’être flexible en étant végétarien. Le flexitarisme consiste à être tantôt végétarien tantôt Omnivore. Flexivore vient du terme ‘’ flexitarisme ‘’. C’est aux États-Unis d’Amérique dans les années quatre-vingt-dix que cette pratique a vue le jour. Mark Bittman, c’est le nom du journaliste qui a créé le concept. Il a d’ailleurs écrit quelques ouvrages au sujet de la production de poulets et de bœufs. Un flexitarisme est un terme plus complet puisqu’il couvre en quelque sorte tous les types de pseudos. Il peut arriver qu’un flexitarien consomme végétarien ou végétalien lorsqu’il est chez lui. Mais pour des occasions spéciales, lorsque le flexitarien sort manger dans un restaurant ou chez des amis, il est capable de manger comme si de rien n’était. C’est-à-dire, il peut manger comme un Omnivore. Les flexitariens se battent tous pour la cause des végétariens et des végétaliens qui est de mieux traiter les animaux. Mais malgré cela, ils continuent de se nourrir des animaux. On peut dire que les flexitariens sont comme le nom l’indique, très flexibles. Souvent beaucoup confondent le flexitarisme avec le pesco-végétarisme. En fait, le pesco-végétarisme est cette forme de régime qui consiste à ne pas consommer de la chaire animale mais plutôt les produits issus de la pêche. À titre d’exemple, les personnes qui suivent ce régime ne mangent pas la viande mais plutôt le poisson. Nous avons également le pollotarisme qui consiste à ne pas consommer toute sorte de viande sauf les volailles, comme le poulet.

Nous sommes plus familiers avec le terme végétarien. Les végétariens sont connus pour ne pas manger de viande mais plutôt des produits issus uniquement de l’agriculture. Les gens pratiquent le végétarisme pour diverses raisons. Parfois c’est à cause de l’éthique, d’autres à cause de la santé etc. Il arrive que ce soit lorsque certains voient la maltraitance que subissent les animaux dans les abattoirs qu’ils décident d’opter pour le végétarisme. Notons cependant que ceux qui se tournent vers le végétarisme font un bon choix. Selon plusieurs études menées dans le cadre du végétarisme, le risque de voir un végétarien tomber malade est très réduit. Que ce soit les maladies liées au cœur, le diabète, et même parfois la mort. Le mot ‘’ végétarien ‘’ se prononce en anglais et a été créé par la Végétarien Society en 1 847. Il existe diffèrent types de végétarisme :

  • Le végétarisme indien : Il est également connu sous le nom de lacto-végétarisme. Ici il est interdit de consommer tous types d’œufs mais vous pouvez consommer du lait.
  • L’ovo-lacto-végétarisme : Celui-ci est pratiqué par la majorité des gens en occident. Vous ne touchez pas à la viande mais vous êtes libre de manger de l’œuf, du yaourt, du miel, du beurre.
  • L’ovo-végétarisme : Ici c’est le contraire du lacto. Vous privilégiez les œufs mais restez à l’écart des produits laitiers.
  • Le fruitarisme : consiste à ne prendre que des fruits.
  • Le crudi-végétalisme : ceux qui pratiquent le crudi-végétalisme ne chauffent point leur nourriture au-delà de 48 °C. Ils mangent également des fruits.

 

Dans le but de sensibiliser plus de personne à devenir végétarien, on note un peu partout dans le monde la création des ONG ou associations. Par exemple, plusieurs personnalités américaines se sont associées pour créer Meat Free Monday qui signifie ‘’ Lundi sans viande ‘’. Leur objectif est d’encourager la population à consommer moins de viande. Entre 1950 et 2012, la consommation de viande dans le monde entier s’est vue multipliée par 7 de quoi susciter de la déception chez certains. En France, le concept ne tente pas bon nombre. En 2014 après une étude, on remarqua que seulement un million huit cent mille Français seraient végétariens, soit juste 3 % de toute la France. En Europe, l’Angleterre, le suède et l’Italie comptent au moins 10 % de végétariens chez eux. Au États-Unis, 25 millions ont décidé de ne plus manger de viande. Dans le Moyen-Orient, l’Israël vient en tête avec 12 % de sa population qui est végétarienne. C’est en Inde que le végétarisme est plus adopté dans le monde entier. Jusqu’à 30 % de la population indienne est végétarienne. Leurs types de végétarisme s’appellent : le végétarisme hinbou qui consiste à ne pas consommer d’œufs. Presque tout le monde en Gujarat, un état de l’inde pratiquent le végétarisme, avec un taux de 80 %. En Inde beaucoup de restaurants sont spécialisés dans la vente des produits purement végétariens.

Beaucoup considèrent le végétarisme comme contraire à la nature humaine. Depuis le début de toute chose l’homme a appris à se débrouiller seul. Il a appris à allumer le feu à l’aide de ses propres outils, il a aussi appris à chasser les animaux. Il y a deux millions d’années, l’espèce humaine faisait de la viande une priorité. Ainsi le reste de l’humanité depuis ce temps jusqu’à maintenant a su évoluer avec cette pratique. Depuis l’ère Homo erectus, l’homme a constaté que consommer la viande garce au feu, nous donnait une certaine évolution. Dans cette période, c’était plus qu’une découverte puisque la consommation de la viande changeait beaucoup de choses sur nous grâce aux protéines. Le faible nombre de végétariens dans le monde prouve que beaucoup ne s’adonnent pas à cette pratique Malgré les multiples sensibilisations, l’homme n’arrive pas à faire dos à la viande. La pratique du végétarisme est à l’origine de plusieurs débats dans le monde. Ceux qui défendent la consommation de la viande avancent quelques hypothèses compte tenu des enseignements bibliques. Ils utilisent la Bible pour soutenir une idée selon laquelle, Dieu a mis à la disposition de l’homme les animaux pour qu’il se nourrisse et ainsi développer sa croissance. Mais aujourd’hui le monde est un peu plus calme concernant le végétarisme. Chacun est libre de faire son choix. Aucune loi n’interdit aux gens de s’adonner au végétarisme. Mais nous pouvons remarquer que l’Asie regorge de beaucoup de végétariens surtout chez les moines.

 

Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Vous devriez également lire

Close
Close