Non classé

Comment bien démarrer un compost ?

Share Button

Aujourd’hui, chacun rêve d’avoir son propre potager afin d’y cueillir ses fruits ou légumes. D’autre part, il n’est pas rare de voir dans nos appartements des plantes et pots de fleurs faisant office d’ornement. Dans les deux cas prémentionnés, l’utilisation du compost est de mise. Cependant, ne pas savoir le confectionner pourrait s’avérer coûteux pour vous, car vous serez obligés d’aller en acheter. Pourtant, vous avez à votre disposition tous les éléments requis pour faire votre propre compost. Si vous êtes un débutant dans le compostage, découvrez à travers cet article nos conseils sur comment vous y prendre.

Choisir le bon composteur adapté à son logement

Pour commencer, il est primordial de choisir un bon composteur adapté à votre logement. Le choix d’un composteur idéal est indispensable pour démarrer un compost. Car, les déchets à mettre dans un composteur dépendent de la capacité de celui-ci. Il faut tenir compte de l’espace disponible dans votre appartement ou votre maison afin de bien choisir un composteur. Par ailleurs, il convient de prendre en considération certains critères afin d’opter pour le bon composteur. D’abord, le bon composteur doit être simple à utiliser. Il doit ainsi être facile d’accès. Cela est important pour y ajouter des déchets sans aucun contrainte.

Ensuite, les matériaux du composteur doivent être de bonne qualité. Vous n’aurez qu’à opter pour un composteur en bois ou en plastique selon leur résistance. Toutefois, le plastique a souvent une longue durée de vie alors que le bois se révèle plus esthétique. En ajout à cela, il est important que le composteur ait un système d’aération. Cela permettra aux déchets organiques en décomposition de respirer.

Que mettre dans le composteur ?

Pour bien démarrer son compost, il faut mettre dans le composteur des déchets. Il peut s’agir des déchets verts et humides de la cuisine ou de la maison : épluchures et fanes de fruits ou légumes. En outre, il peut être également ajouté dans le composteur les déchets bruns. Ces déchets sont essentiellement constitués des coquilles d’œuf, de cendres de cheminée, de tas de feuilles mortes et de bois ou brindilles issus du jardin et découpés en petits morceaux, très riches en calcaire. Il peut être mis dans le bac à composter des matières comme :

  • Les déchets provenant du jardin et potager
  • Les résidus de toilettes sèches
  • Les fumiers d’animaux etc.

Équilibrer son compost entre carbone et azote

Afin de bien enrichir son compost, il est primordial de l’équilibrer entre carbone et azote. La qualité du compost dépend de la composition du mélange. En effet, le carbone dans le composteur annule les effets néfastes que pourrait produire la transformation de l’azote, notamment au niveau des émissions de gaz et des odeurs désagrables. Ces deux substances sont indispensables pour enrichir le compost en nutriments et par ricochet devenir un engrais apte à développer les végétaux.

Que faire au quotidien ?

Pour accélérer la dégradation des matières du compost, il est conseillé d’arroser le contenu du bac à compost. En effet, l’arrosage du compost doit être fait quotidiennement. Cela permet de rendre humides les déchets et de faciliter leur décomposition. De l’eau sucrée mélangée de la levure peut être ajoutée de temps en temps.

Remuer le compost

Il est d’une importance capitale de remuer le compost pour un compostage correct. En effet, le compost nécessite de l’oxygène pour bien se décomposer. Par ailleurs, le fait de remuer le compost permet également :

  • de connaître le niveau de dégradation du compost et faire de correction dans l’équilibre azote/carbone au besoin
  • d’évacuer dans l’air les gaz toxiques issus de la décomposition des matières organiques.

Ajouter de l’activateur de compost dans le cas des composteurs Bokashi

Dans le cas des composteurs Bokashi, il est conseillé d’ajouter un activateur de compost. En effet, l’activateur de compost renforce la capacité de décomposition de ce dernier. Il crée ainsi de la chaleur nécessaire pour le travail des micro-organismes. Cette chaleur est à la base de l’humus frais que dégage le tas de compost. Il va sans dire que les bactéries ont besoin d’un coup de pouce pour bien réaliser leur travail de décomposition. Il faut noter que les activateurs sont généralement composés d’azote qui génère la chaleur du compost.

Être patient

Après avoir préparé son compost, il faut faire preuve de patience. Le processus de compostage prend du temps (de 6 à 12 mois). Il va falloir être ainsi patient pour avoir le résultat escompté. Dans le cas des composteurs Bokashi, le mécanisme est accéléré et raccourcit à quelques semaines. Enfin, vous allez pouvoir fertiliser la terre de vos plantes d’intérieur et des fleurs de votre jardin avec un bon engrais naturel et gratuit.

Suivre toutes ces étapes vous permettra de bien démarrer son compost.

Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Vous devriez également lire

Close
Close