Santé

Comment régler un problème d’incontinence ?

Share Button

On peut très bien comprendre qu’un enfant se couche et mouille son lit. Lorsque cela arrive cependant à un adulte, la situation peut être très gênante. Des millions de personnes en France et à travers le monde font toutefois face à un problème d’incontinence, urinaire ou fécale. Tabou, l’incontinence, qu’elle soit urinaire ou pire, fécale, n’est pas un sujet dont les victimes souhaitent parler. Des solutions naturelles et médicales existent toutefois pour régler ce problème. Si vous connaissez une personne qui souffre de ce trouble, voici les solutions qui s’offrent à lui.

 

Consulter un médecin

Le premier reflex que vous devez avoir si vous remarquez des fuites, urinaires ou fécales, c’est de vous rendre chez votre médecin. Ce dernier se chargera dans un premier temps de déterminer le type d’incontinence que vous avez, ainsi que le degré de l’incontinence.

Comme type d’incontinence, on peut citer l’incontinence à l’effort, l’incontinence d’urgence ainsi qu’ l’incontinence mixte. Concernant l’intensité, elle peut être très légère, légère, modérée, forte ou très forte.

En fonction de son diagnostic, c’est celui-ci qui se chargera de vous indiquer le traitement idéal à suivre pour un meilleur rétablissement. En complément au traitement qui vous sera conseillé, vous pourrez prendre des accessoires d’incontinence. Vous pourrez vous rendre sur Senup.com pour en savoir plus sur ces accessoires.

 

Une séance rééducation

La faiblesse des muscles du plancher pelvien est l’une des principales causes des fuites urinaires observées chez les personnes incontinentes. Si l’incontinence à l’effort est le problème auquel vous faites face, votre médecin vous conseillera donc des exercices contractions pour renforcer le muscle pelvien.

Vous pourrez alors expirer lentement par la bouche, contracter fortement vos muscles afin de resserrer votre plancher pelvien vert l’intérieur. Vous devez maintenir la contraction et relaxer une dizaine de seconde plus tard. Pour augmenter la difficulté de l’exercice, vous pourrez associer de fortes toux, 2 à trois fois par contractions. Des séries de contractions rapides et fortes, d’une seconde environ, sont aussi des exercices que vous pourrez effectuer pour tonifier vos muscles.

Au-delà de vos séances d’auto-éducation, vous pourrez aussi suivre un programme de rééducation avec un kinésie-thérapeute, en association avec votre médecin. Une thérapie comportementale, qui a pour but d’apprendre au patient à résister aux urgences est aussi à envisager. Pour finir, des séances de psychothérapie peuvent être également la solution au problème, puisque l’incontinence manifeste des difficultés psycho-affectif.

 

Les traitements médicamenteux

Lorsque les premières solutions ne donnent pas les résultats espérés, le médecin peut prescrire des médicaments à son patient. Les causes du mal étant très bien connues, des médicaments peuvent être prescrits pour régler le problème. Pour une personne avec une vessie hypersensible, les médicaments peuvent aider à limiter les envies impérieuses par exemple. Un traitement hormonal sera par contre approprié pour une femme dont la ménopause est la cause de son incontinence. En cas d’échec du traitement médicamenteux, l’ultime solution est la chirurgie.

 

Des solutions naturelles

Si les solutions citées ci-dessus ne vous conviennent pas, vous n’avez pas besoin de vous en faire. En fait, il existe nombreuses recettes de grande maman qui peuvent vous soulager votre mal. La noix de cyprès, infusée et bue avant chaque repas vous permettra d’éliminer votre inconsistance. La graine de courge, avec une dose maximale de 2 cuillerées par jour peut également vous servir. L’option des huiles essentielles est aussi une possibilité qui s’offre à vous. L’huile essentielle de Cyprès est un exemple parmi tant d’autres.

 

Limiter les facteurs de risques

Comme avec toute autre maladie, l’incontinence a également des facteurs qui la provoquent et qui l’entretiennent. Quel que soit donc le traitement que tu suis en ce moment, vous devez limiter ces facteurs de risque. La première action à poser est d’arrêter de fumer, si vous le faites déjà. Les personnes qui présentent aussi un surpoids doivent tout faire pour en perdre. Il est clairement établi que l’obésité est étroitement liée à l’incontinence. Une personne grosse présenterait même jusqu’à 5 fois plus de risque de souffrir de cette incontinence. Si vous êtes par ailleurs un amateur de boissons irritantes comme l’alcool ou le café, il est temps de raccrocher. Les mets acides ou piquants sont également à tenir hors de vos plats.

En associant ces différentes solutions, vous pourrez rapidement venir à bout de votre incontinence.

 

Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Vous devriez également lire

Close
Close