Professionnels

Tout savoir sur les enquêtes de solvabilité

Share Button

Certains d’entre vous le savent peut-être déjà, auparavant, j’étais chef d’entreprise. Qui dit gérer une entreprise veut forcément dire recevoir de l’argent et parfois se prendre une tuile (ou une ardoise, selon la région où vous vivez !).
Dans mon cas, j’ai malheureusement eu beaucoup d’impayés, ce qui a entraîné petit à petit la mort de mon entreprise.
Recréant très prochainement une société, j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de ne plus me faire avoir comme auparavant. La solution pour cela ? C’est simple : une enquête de solvabilité sur chacun de mes clients professionnels. Fini les risques inutiles, les commandes livrées et les paiements tardifs, les banques qui m’ennuient parce que mon client a un retard de paiement d’une semaine et le fameux effet boule de neige sur mes propres décaissements ! Par qui passer pour une telle opération ? Les acteurs ne manquent pas sur le web, en cherchant un peu je suis tombé sur une société qui me semble parfaite pour cela : le Cabinet Titon à Nice !

Qu’est-ce que l’enquête de solvabilité ?

Je vous en dit plus sur l’enquête de solvabilité. Je ne compte pas parler d’un acteur uniquement dans cet article mais de « Pourquoi » cette petite étude pourrait sauver la vie de votre entreprise ou de celle que vous comptez créer dans quelques années.
Traditionnellement, lorsqu’on souhaite travailler avec un nouveau client, on prépare une proposition commerciale. S’en suivent des négociations et ensuite la signature d’un contrat. Jusque là tout se passe bien, on commence la prestation et on est logiquement payé. Je dis bien logiquement puisque nous ne pouvons être sûr de rien. Enfin… Nous pouvons fortement limiter les risques !
Avant même de travailler avec un nouveau client, la seule chose que je peux vous conseiller c’est d’aller sur internet et de saisir « Enquête de solvabilité » sur votre moteur de recherche préféré (Google, Yahoo, Bing, …). Vous n’aurez ensuite plus qu’à renseigner le numéro SIRET de votre prospect. Il s’agit d’un réflexe que vous devriez avoir avant d’avoir signé la moindre chose avec chacun de vos prospects. Vous me direz « Oui mais sur 100 clients, je n’aurai qu’une seule brebis galeuse, c’est jeter de l’argent par les fenêtres ! ». Je n’ai qu’une chose à répondre : faites le sur les clients à fort potentiel, ceux qui pourront potentiellement vous rapporter beaucoup d’argent mais qui pourront aussi vous en faire perdre beaucoup. Il ne s’agit pas de filtrer absolument tout le monde mais bien de ne pas perdre trop d’argent sur des impayés.

Quelles sont les limites de l’enquête de solvabilité ?

Lorsque j’ai créé ma première société, je me suis rendu compte d’une grande limite sur les enquêtes de solvabilité : quand vous démarrez une activité vous êtes considéré (à raison) comme un client très risqué. Vous n’avez pas encore de données financières (compte de résultat, bilan, …) et il est donc difficile pour un prestataire/fournisseur de vous faire confiance.
En tant que fournisseur de service, tentez d’être compréhensif et utilisez l’enquête de solvabilité comme un simple indicateur. Sur une entreprise très jeune travaillez avec des prépaiements (sur la base de devis) et jamais à crédit, cela arrangera tout le monde. Plus le temps passera et plus vous saurez à quoi vous en tenir avec votre partenaire. Pourquoi ne pas réaliser une nouvelle enquête de solvabilité 12 ou 18 mois après ? Vous saurez quel crédit pourra être accordé à ce client.

Share Button
Voir plus

Laisser un commentaire

Close