Consommation

Chocorem : produit 100% lorrain !

Share Button

Les plus nostalgiques se souviennent du goût et des folies qu’ils faisaient avec ce biscuit. Généreux en chocolat, certains amateurs de ce goûter, le trouvaient trop disproportionné par rapport aux biscuits. Allons donc à la découverte de ce produit 100 % lorrain.

Présentation de Chocorem

Dans les années 1970-1980, était un goûter dont raffolaient les plus petits. Constitué de deux biscuits dorés séparés par une belle couche de chocolat, il avait un franc succès. Les enfants avaient pour habitude de séparer les deux biscuits pour profiter de l’épaisse couche de chocolat. Ensuite il était question de s’attaquer aux biscuits croustillants. Les « chocos » étaient emballés en bande de 6.

Chocorem un goûter Lorrain

Véritable goûter de la Lorainne, les plus nostalgiques s’approvisionnaient copieusement avant de quitter leur région. Dans le langage des Lorrains, l’expression Chocorem est bien encrée et reste courante. Mais hors de cette région, peu de personne pouvaient comprendre le « manger un choco » qui voulait dire manger un chocorem. Les biscuits étaient au préalable fabriqués à Reims, d’où la dénomination « Rem ». Sur ces derniers il était bien gravé le nom de la région. Rem a été fondé en 1933, il produisait de gros biscuits qu’adoraient les enfants dans les corons. Ces biscuits étaient pris avec les petits-déjeuners ou les goûters. Ils étaient trempés dans du café, du lait ou le Banania pour se remplir la panse. La société REM savait comment faire de la publicité auprès des enfants. Elle les mettait avec ses produits, sur des protèges cahiers ou des buvards. Les camions Rem étaient mêmes rencontrés à l’époque sur les tours cyclistes. Des temps où la télévision n’existait pas, c’était des moyens pour toucher un large public. L’usine REM a été rachetée par général biscuit France en 1977. En 1986 elle fermera de façon définitive ses portes. Un parking pris place aux emplacements qu’occupaient les bureaux et l’atelier de fabrication. En résidence estudiantine, fut converti le magasin. La fabrication de ce goûter a été ensuite confiée à l’alsacienne. Cette marque avait appartenu au groupe Danone, mais depuis 2007 elle fut rachetée Kraft Foods. Son logo symbolisait une jeune femme Sophie qui arbore une coiffe bien imposante, traditionnelle alsacienne. La fabrication de plusieurs biscuits a fait sa notoriété dont les chocos Rem. En 1968 la société Brun se joint à 3 Chatons, Saint-Sauveur, Rem et le biscottier Magdeleine pour fonder Lu-Brun et associés. LU prit à son tour la fabrication avec un emballage composé de couleur blanche, marron et rouge, il y avait le logo de l’Alsacienne. La pochette de ces biscuits avait pour contenance, 1 choco. Pour le consommer il y avait le choix entre les techniques développées par les amateurs à l’usage. Les tremper dans du lait bien chauffé ou frais, les biscuits perdait de leur dureté pour laisser place à de pâte ramollie. La plus classique est de la manger tel quel, ils gardaient leur côté croustillant. D’autres préfèrent les réduire en poudre dans l’emballage avant de manger directement la précieuse poudre. La recette du LU commercialisa les Chocorems sous le nom de Gouters Rem. La recette originelle sera changée car leur fabrication sera délocalisée dans la Loire. Maketing Kraft Foods France (propriétaire de Lu) révèlera que la nouvelle recette a été la préférée, d’un test réalisé sur 248 consommateurs des goûters rem. De cet effectif 58 % ont péféré la recette qui remplaça l’ancienne. Ce goûter est composé de Farine de blé, d’huile de palme, de sucre, de cacao maigre en poudre en proportion de 4,7 %, d’amidon de riz, de lactosérum en poudre (lait), du sirop de sucre inverti, de sel, d’émulsifiants comme la lécithine de tournesol, la lécithine de soja, du lait écrémé en poudre, de la poudre à lever (diphosphate disodique, de carbone acide de sodium, due carbone acide d’ammonium), de l’amidon de blé, et d’arôme vanille. 1 biscuit est composé de 14G de glucides (6 g de sucre), 405 kJ/96kcal d’énergie, 3,5g de matières grasses dont 1,9g d’acides gras saturés. Le biscuit Choco Rem est constitué de 1,4 g de protéines, 0,8 g de fibres alimentaires et 0,18g de sel. Nombre de consommateurs vont alors crier leur indignation par rapport au changement de cette recette qu’il préférait pourtant. Autrefois seulement commercialisés en Loraine, les gouters Rem feront leur apparition dans les magasins parisiens pour en faire profiter un plus grand nombre.

Qu’en disent les gens ?

Les plus nostalgiques se souviennent du goût et des folies qu’ils faisaient avec ce biscuit. Généreux en chocolat, certains amateurs de ce goûter, le trouvaient trop disproportionné par rapport aux biscuits. Les amateurs ont créé une page sur les réseaux sociaux pour parler de la passion qu’ils ont pour les Choco rem. D’autres Lorrains trouvent néanmoins que malgré le changement de recette, le goût est légèrement différent, mais pas au point de les trouver mauvais.

Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Vous devriez également lire

Close
Close