Non classé

Le rachat de crédit pour les séniors : un bon plan pour mieux vivre sa retraite

Share Button

Pour la plupart des séniors, partir à la retraite rime souvent avec une réduction, voire une perte de revenus. Durant cette période, il est fort probable que les retraités et personnes âgées aient des problèmes avec leurs ressources financières. Et ce, surtout dans le cas où des crédits contractés entre temps (immobilier, voiture…) n’ont pu être soldés. Le rachat de crédit dédié aux séniors se présente alors comme une solution intéressante. Ainsi, ces personnes peuvent  faire face aux dettes de façon plus équilibrée et redonner du souffle à leurs finances. Lisez cet article pour en savoir plus.

 

C’est quoi le rachat de crédit ?

Le rachat de crédit est  encore appelé regroupement de crédit, restructuration de prêt ou encore consolidation de dettes. C’est une opération financière qui consiste à regrouper tout ou une partie des prêts en cours. Cela permet d’alléger les remboursements mensuels dont doit encore s’acquitter l’emprunteur. Cette renégociation groupée permet de diminuer les taux de prêts et de moduler la durée de remboursement. L’emprunteur peut ainsi sortir d’une situation d’endettement excessif, avoir un pouvoir d’achat pour financer aisément un projet. Il peut aussi anticiper une baisse de revenus à l’approche de sa retraite. Retrouvez plus d’informations sur  rachats2credits.fr .

Les différents types de regroupement de crédits pour séniors

D’abord, il est important de souligner que le mot ‘‘sénior’’ n’a pas tout à fait le même sens que ‘‘retraité’’. Dans la vie professionnelle, une personne toujours active peut être classée dans le rang des séniors à 50 ans par exemple. Et pourtant, cette personne, selon le milieu de travail, peut rester encore travailler pendant une dizaine d’années, peut-être plus. Des séniors ont alors la possibilité, d’après certains contrats, de contracter un crédit avant 69 ans. Et il leur est donné  la possibilité d’échelonner le remboursement jusqu’à 85 ou 90 ans. Ainsi, des organismes financiers acceptent de toujours financer certains préretraités malgré leur situation financière un peu difficile. Aussi, certaines structures rachètent leurs crédits.

Il existe plusieurs solutions proposées par ces organismes de crédits selon les besoins du client. On peut citer entre autres :

  • le regroupement crédit propriétaire
  • la restructuration de crédits à la consommation (travaux d’aménagement, mariage, voiture…)
  • le rachat de crédit hypothécaire jusqu’à 99 ans ou sans garantie hypothécaire jusqu’à 78 ans.

Précisons que pour un crédit immobilier, l’établissement bancaire tiendra compte de certains éléments : âge de l’emprunteur à la fin du prêt, état de santé et revenus stables (pensions de retraites et autres). Il sera donc plus facile, à un certain âge, d’obtenir l’approbation pour un crédit consommation comparée à un prêt immobilier. Il revient aussi au souscripteur d’accorder une attention particulière au choix de la société qui rachètera ses créances avant l’interdiction bancaire. Ainsi, il déniche le meilleur taux et les conditions les plus adaptées à sa situation. Le taux et les frais annexes de dossier doivent être tenables, voire avantageux. Cela, afin qu’il n’y ait pas de rechute durant cette période difficile. Il est parfois nécessaire de solliciter un courtier ou des sociétés de crédit concurrentes pour sélectionner les meilleurs taux.

Les avantages et les modalités du rachat de crédit pour les séniors

Les opérations de rachat de crédit représentent une réelle opportunité pour les ménages des retraités surendettés. En fait, elles permettent de sauver le débiteur. Généralement, cela se fait en diminuant ou en augmentant les mensualités avec un seul crédit à un taux nettement plus avantageux. Les dépenses sont donc revues à la baisse et les charges mensuelles réduites en même temps. Et ce, grâce à cette solution de dégressivité de mensualités. Cela vient pallier aux pensions de retraite qui s’amenuisent de moins en moins. Le taux de remplacement moyen étant d’environ 75 % du dernier salaire.

La réorganisation de leur finance vacillante permet aux séniors d’avoir la possibilité d’aider leurs enfants. Ceux-ci arrivent à financer un autre projet en ayant toujours possession de leur patrimoine immobilier en cas de crédit maison contracté. Leur pourvoir d’achat revu à la hausse, ils pourront conserver leur niveau de vie durant la retraite. Ils  peuvent même, si le besoin se présente, faire une demande de trésorerie supplémentaire.

En ce qui concerne les banques, les incidents au cours du remboursement du prêt sont dorénavant moins à craindre. Les séniors sans enfants à charge et grâce aux avancées de la médecine voient leur expérience de vie nettement améliorée. C’est la raison pour laquelle plusieurs établissements bancaires et sociétés de crédit acceptent de racheter les crédits des séniors et des retraités.

Toutefois, il faut noter que les critères d’obtention d’un rachat de crédit sénior ne sont pas moins exigeants que les autres tranches d’âge. Les organismes de crédit vont examiner à la loupe toutes les informations personnelles du demandeur : les salaires si la personne est encore en activité, ses antécédents médicaux et bien sûr son âge. En règle générale, le remboursement du nouveau prêt doit être effectué avant la 90ème  année de l’emprunteur. Et il ne faut pas oublier que l’allongement du remboursement aura pour effet d’augmenter aussi le coût global du prêt.

De l’autre côté, le coût de l’assurance décès invalidité est souvent onéreux pour les séniors. Évidemment, l’assurance ajoutée au crédit d’un jeune âgé de 35 ans n’aura pas le même montant que celle d’un retraité. Par ailleurs, la banque qui rachète les crédits contractés peut être différente des banques chez lesquelles l’emprunteur a pris ses dettes. Dans ce cas, la nouvelle banque doit faire le rachat accompagné du notaire du débiteur. L’opération devient plus complexe et plus coûteuse et l’appel au service d’un courtier peut s’avérer très utile.

En effet, le courtier dispose des capacités nécessaires pour trouver le rapport qualité/prix abordable d’assurance. Sa collaboration avec plusieurs établissements bancaires lui permet de monter un dossier correct de rachat en cherchant un taux de crédit attractif. Enfin, avoir recours à un courtier permet aussi de bénéficier de critères d’approbation du crédit plus étendu.

Quelques risques liés au rachat de crédit pour séniors

Le premier risque est lié aux frais des opérations de regroupement de dettes. Le rachat de crédit a un coût qu’il ne faudra pas négliger. Cela combine les honoraires facturés lors de l’opération de rachat et l’augmentation du coût global du crédit. Aussi, l’emprunteur doit prendre soin de souscrire à une assurance en bonne et due forme. Sinon, ses héritiers peuvent être tenus de rembourser le crédit en cas de décès.

 

Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Vous devriez également lire

Close
Close