Santé

Le Thyregul : un remède naturel pour les problèmes de thyroïde

Share Button

Tous les troubles hormonaux laissent l’organisme vulnérable. Quel que soit l’origine, les organes sécréteurs de ces hormones sont parfois cibles et peuvent être affectés et présenter par conséquent des perturbations responsables du dérèglement des fonctions de tout le corps.

L’ensemble des organes fonctionnent en harmonie, organes vitaux, organes de sens… Tous ces organes sont précieux pour une bonne santé et un bien-être. L’un de ces organes précieux est la thyroïde, qui peut connaître de nombreux problèmes causant son dérèglement.

Dans cet article, nous vous expliquerons le fonctionnement de la Thyroïde, les causes de son disfonctionnement, ainsi que les traitements possibles pour lutter contre ce disfonctionnement, dont le Thyregul, remède naturel pour les problèmes de thyroïde.

La thyroïde

C’est un petit organe situé à la base du cou, comportant deux lobes. La thyroïde ou glande thyroïdienne sécrète des hormones dites hormones endocriniennes. Elle intervient dans les fonctions vitales de l’organisme et maintient le métabolisme basal. Elle est responsable de la régularisation de tous les organes et leurs fonctions : cœur, reins, digestion, système nerveux, respiration, sommeil … et c’est ce petit organe qui régularise aussi la température du corps et intervient dans la poussée osseuse chez les petits et les jeunes. Chez la femme enceinte, son rôle est essentiel pour le développement cérébral du bébé.

Les troubles thyroïdiens

Les troubles endocriniens peuvent influencer l’état de santé et l’altérer. La thyroïde peut présenter un dérèglement causé par un traumatisme, un choc émotionnel ou stress de longue durée, une inflammation, un nodule, un cancer, ou un hyperfonctionnement ou hypofonctionnement auto-immun (dysfonctionnement dû à une hyperactivité du système immunitaire contre les organes du corps même comme si c’est un corps étranger). L’iode facteur essentiel pour le fonctionnement de la thyroïde, son excès ou son défaut entraine aussi des troubles thyroïdiens.

Le nodule thyroïdien est asymptomatique. Cette petite masse qui se forme au niveau de la thyroïde ne donne aucun signe. On ignore encore la cause de sa formation. Dans 95 % des cas, ce nodule est bénin. Le cancer de la thyroïde est un cancer rare et touche plus les femmes que les hommes. Le nodule peut être kystique ou inflammatoire. C’est l’auscultation par palpation qui peut mettre en évidence son existence.

Le goitre est différent du nodule. Le goitre est défini comme l’augmentation de la taille de toute la thyroïde.

L’hyperthyroïdie, c’est quand la thyroïde fonctionne plus que la normale, ses symptômes sont les palpitations et accélération du rythme cardiaque, diarrhée, insomnie, nervosité et amaigrissement malgré un appétit normal. L’hypothyroïdie est le ralentissement de la thyroïde qui entraine de la fatigue, une déprime, une constipation, ralentissement du rythme cardiaque, une frilosité, trouble de mémoire et baisse de la libido.

Les Traitements

La thyroïde sécrète deux hormones, à savoir la thyroxine, ou T4, et la triiodothyronine, ou T3, responsables des régulations métaboliques. La TSH, hormone sécrétée par l’hypophyse, son dosage est un bon indicateur du bon fonctionnement de la thyroïde. La thyroïde et l’hypophyse travaillent en boucle. Quand la thyroïde présente des troubles et un déséquilibre apparait au niveau de la sécrétion de ses hormones, l’hypophyse par son hormone la TSH la prend en charge pour rétablir la sécrétion et vise versa. C’est l’effet feed-back.

Pour diagnostiquer les troubles thyroïdiens, un dosage sanguin des hormones T3, T4 et TSH orientent les cliniciens pour une éventuelle prise en charge médicamenteuse. Par une simple prise de sang, les résultats sont délivrés le jour même.

En cas d’hypothyroïdie, la thyroïde est en mode ralenti, on prescrit l’hormone T4, la thyroxine, commercialisée en pharmacie sous le nom de Levothyrox. L’hormone T3 est synthétisée par l’organisme au besoin à partir de l’hormone T4. Elle est aussi en vente en pharmacie comme hormone de synthèse sous le nom de Cynomel.

Pour l’hyperthyroïdie, le traitement se fait sur une durée de 8 à 12 mois par des antithyroïdiens de synthèse. On associe parfois des bétabloquants pour ralentir la tachycardie causée par l’hyperthyroïdie. En cas d’intolérance médicamenteuse, on prescrit de l’iode pharmaceutique ou un régime riche en iode pour inhiber les sécrétions de la thyroïde.  Des traitements à vie sont prescrits en cas d’ablation de la thyroïde pour les cas de récidive ou de goitre volumineux.

Les alternatives naturelles

Beaucoup de patients optent pour le traitement à base de plantes, pour des régimes alimentaires curatifs, par choix ou par intolérance aux médicaments. Pour les traitements de synthèse, leurs compositions chimiques ont des effets indésirables et secondaires dans la plupart des cas. La médecine naturelle présente des alternatives pour les dérèglements de la thyroïde.

Cherchant à la stimuler ou la ralentir, ses effets peuvent être obtenus grâce aux plantes médicinales ou oligo-éléments comme l’iode, administrés en capsules par voie orale ou en compléments alimentaires.

Les algues telle que la fameuse algue l’Aphanizomenon, qui contient une centaine de micronutriments, est conseillée pour régulariser la fonction de la thyroïde et freine les effets de son dysfonctionnement. Elles sont prescrites en compléments alimentaires.

Les huiles essentielles du clou de Girofle ou de Myrte vert stimulent les cellules thyroïdiennes, administrées en gouttes par voie orale.

Les traitements homéopathiques stimulent la thyroïde et soulagent des symptômes de l’hypothyroïdie. Pour produire ses hormones, la thyroïde a besoin d’oligoéléments comme le manganèse, le cuivre et l’iode, du sélénium et du zinc.

La médecine alternative propose les prescriptions adéquates pour chaque cas de dysfonctionnement thyroïdien et pour atténuer ses symptômes. Ces oligo-éléments se trouvent aussi dans notre alimentation, comme pour le sélénium qu’on trouve dans les huitres, le thon et les noix du Brésil. L’iode dans le sel de table, les poissons et les algues. Les fruits de mer, le foie de veau sont riches en zinc.

Le Thyregul

Le Thyregul est un traitement alternatif prescrit dans le cas de l’hypothyroïdie pour rétablir l’équilibre thyroïdien en renforçant cette glande par des compléments naturels. Présenté comme complément alimentaire, c’est une mixture d’huiles essentielles, d’extraits de plantes, d’algues, d’acides aminés et de vitamines

Fabriqué par les laboratoires Phyt’Inov, c’est le traitement efficace pour la régulation neuroendocrinienne et l’ajustement des fonctions et secrétions thyroïdiennes. Beaucoup de médecins prescrivent ce médicament, fuyant les impuretés chimiques des médicaments de synthèse. Il est demandé aussi par les patients adeptes de la médecine naturelle et de la phytothérapie.

 

 

Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Close