Professionnels

Les différences entre un comptable et un expert-comptable en France

Share Button

La comptabilité se résume en l’analyse des entrées et sorties d’argent d’une entreprise. Pour gérer ses comptes à partir de méthodes spécifiques et efficaces, un entrepreneur fait appel à un comptable ou à un expert-comptable. Dans les deux cas, les conseils de ces derniers sont nécessaires pour assurer une bonne fluctuation financière dans une entreprise. Mais souvent, opter pour l’un ou l’autre laisse perplexes les créateurs d’entreprises en France et bien plus souvent l’aspect « expert » est parfois négligé. On préfère les services d’un comptable, moins coûteux, à ceux d’un à un expert-comptable.

Toutefois, choisir son accompagnement comptable est un parcours vertigineux, car oui certains avantages, même évidents, non bien mesurés et inadaptés, peuvent devenir de vrais dangers pour la vie d’une entreprise. Mais quelles sont donc les réelles différences entre ces deux métiers ?

Généralement, on peut distinguer un comptable d’un expert-comptable par la compétence et l’expérience, le diplôme obtenu, le coût de l’expertise et la couverture du risque en cas de contrôle fiscal.

Différence au niveau du diplôme obtenu

Un simple comptable peut recevoir son diplôme de comptabilité à partir de 2 à 5 années d’études. Notamment, nous citons principalement les diplômes de BTS Assistant de Gestion (BTS AG), bac +2 au service des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et les Petites et Moyennes Industries (PMI), le diplôme de BTS Comptabilité Gestion et programme (BTS CG), bac +2 , le diplôme de Comptabilité et de Gestion ( DCG ), bac + 3, et enfin le Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG), niveau master (bac +5).

D’un autre côté, être expert-comptable nécessite un diplôme d’Expertise-Comptable (DEC). L’obtention de ce diplôme équivaut à 8 années d’études tout en étant déjà titulaire du diplôme de DSCG et ayant réalisé un stage de 3 ans dûment validé dans un cabinet ou un organisme. Le candidat peut ensuite s’inscrire à l’Ordre des Experts-Comptables et exercer ses qualités d’expert-comptable. C’est un diplôme classé Niveau I par l’Éducation nationale, le niveau le plus élevé dans la classification.

Différence au niveau de la compétence et des missions

A chaque diplôme les compétences requises ! En effet, les compétences et les missions d’un comptable sont des travaux de base en comptabilité tels que les déclarations fiscales, les cotisations sociales, la gestion de stock, la gestion des salaires, la gestion prévisionnelle et financière, l’enregistrement d’opérations comptables et la réalisation des bilans. En revanche, les compétences d’un expert-comptable s’articulent autour de l’expertise en entreprise en ce qu’il s’agit de la comptabilité approfondie. Outre sa discipline, il peut aussi contribuer dans des volets juridiques, fiscaux et sociaux.

Ainsi, comme indépendant ou associé, il peut prétendre à des postes à haute responsabilité, notamment la Direction Administrative et Financière ou la Direction à la Comptabilité. Le comptable, quant à lui, peut être assistant en comptabilité, un aide-comptable ou tout simplement un comptable unique. Dans certains cas, il peut assister l’expert-comptable dans la réalisation de documents de base. Dans ce dernier cas de figure, nous pouvons résumer les rapports entre expert-comptable et comptable par le rapport entre un médecin et son aide-soignant : différent, mais complémentaire.

Différence au niveau du coût

Étant donné la différence évidente sur la valeur des services rendus par un comptable et un expert-comptable, il en va de soi que la différence des tarifs pour chaque prestation est considérable. Oui, l’expérience de l’expert-comptable, beaucoup plus élevée que celle du comptable, fait qu’il apporte beaucoup plus de conseils et de sécurité à ses clients. Donc, il est bien normal que ses clients déboursent davantage d’argent. Un comptable de 30 ans peut avoir un salaire annuel de 25 000 à 35 000euros à Paris contre un salaire annuel de 45 000 à 90 000 euros pour un expert-comptable.

Notons que le salaire annuel d’un expert-comptable stagiaire commence à 30 000 euros. Le salaire varie, en général, selon le niveau d’expérience et on peut espérer une augmentation notable après dix années d’expérience.

Différence au niveau de la couverture de risque en cas de contrôle fiscal

Un expert-comptable agréé est automatiquement inscrit dans l’Ordre des Experts-Comptables, un privilège non seulement valorisant, mais surtout une faveur qui lui confère plus de possibilités dans la couverture de ses clients en cas de contrôle fiscal. C’est-à-dire qu’il bénéficie d’une assurance responsabilité civile professionnelle servant de bouclier à ses clients, car oui, il peut être engagé s’il y a un problème. Contrairement à l’expert-comptable, un comptable n’a pas cette assurance, n’étant pas dans l’Ordre des Experts-Comptables.

En cas d’erreur dans l’exercice de son travail, le comptable ne peut couvrir son client qui risque ainsi des pénalités ou un redressement fiscal. Au final, ces pénalités peuvent coûter cher à ses clients, et cela revient à payer autant ou même plus qu’à un expert-comptable. Bref, les différences entre comptable et expert-comptable s’expliquent simplement par leur valeur ajoutée et doivent être largement étudiées avant de prendre une décision. En passant par un service tel que celui proposé par Keobiz, on profite du travail d’un comptable sous le contrôle d’un expert-comptable. Une solution très intéressante pour tout type d’entité.

Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Close