Alimentation

Poisson tacaud : l’aliment parfait pour votre ligne et votre porte-monnaie ?

Share Button

Le tacaud, scientifiquement connu sous le nom de Trisopterus luscus, est un poisson marin de la famille des gadidés qui possède beaucoup de vertus. De sa définition en passant par sa description sans oublier l’endroit où l’on peut le pêcher, sa conservation mais surtout ses vertus et sa conservation, l’on vous dit tout dans cet article.

Le poisson tacaud, définition et description…

Le tacaud, scientifiquement connu sous le nom de Trisopterus luscus, est un poisson marin de la famille des gadidés qui rassemble énormément d’espèces différentes d’une grande importance économique comme la morue, le merlan, l’aiglefin et bien d’autres encore. Comme les autres représentants de la famille des Trisopterus luscus, le tacaud habite les mers peu profondes de l’atlantique du nord-est. Ce gadidé proche du lieu se distingue par un barbillon mentonnier, un corps plus trapu, une tache noire sur les pectorales et son corps rayé de bandes verticales parfaitement visibles lorsqu’il est vivant, mais qui s’estompent rapidement une fois sorti de son habitat naturel qui est l’eau.

Où et quand pêcher le Tacaud

Tout en étant trapu, le tacaud est un poisson avec un corps arrondi et aplati. Très souvent confondu avec le lieu, il se reconnaît à sa petite membrane qui lui sert d’organe sensoriel ce qui lui perme de détecter sa nourriture sur le fond. Ce poisson mesure généralement en moyenne entre 20 à 30 cm pour un poids équivalent à 200 grammes. Dans des situations extraordinaires, on peut tomber sur des poissons tacauds mesurant 45 cm et pesant 2,5 Kilogrammes. Il est utile de savoir que le tacaud peut être pêché toute l’année. Habituellement, il abonde en particulier dans la période allant de septembre à mars. Même s’il n’est pas en voie de disparition, il est recommandé de le capturer de juillet à décembre dans le but de préserver sa période de reproduction et donc sa biodiversité. L’aire de répartition du tacaud s’étend du sud de la Norvège au Maroc en passant par la Méditerranée occidentale, la mer celtique et du nord, la manche et le Golfe de Gascogne.

Il s’agit d’un poisson que l’on retrouve très aisément sur les littoraux français, généralement dans des mers peu profondes. Il erre jusqu’à 300 mètres de profondeur. Le tacaud affectionne en particulier les zones rocheuses à laminaires et à courant. En étant Grégaire, il vit en groupe allant de quelques-uns à plusieurs centaines d’individus près des côtes, dans les estuaires, les ports (quais, digues, chenaux) et les grands bassins (radoubes, zones industrielles et autres). On peut ainsi affirmer qu’il est donc aisément à prendre depuis le bord. Pour pêcher le tacaud il vous faut avoir une technique. Même si sa croissance est rapide (environ 1 an) et qu’il n’existe aucune taille minimale de capture, le tacaud atteint sa taille de maturité sexuelle lorsqu’il mesure 25 cm. Il est donc recommandé de le pêcher à cette dimension, quand il se sera reproduit au moins une fois. Les pêcheurs le capturent au trémail et chalut mais il peut également être pêché à la ligne, à soutenir, du bord ou en bateau. Vorace, il se laisse facilement prendre avec des vers, des chairs de coquillages (coques, couteaux et bien d’autres encore), des crustacés, des morceaux de poissons ou de céphalopodes. Au désespoir de certains pêcheurs, il n’est pas rare qu’il morde à certains appâts considérés comme plus nobles (encornets, crevettes et autres) et d’avantage réservé à la pêche du bar, maquereau ou du lieu. Proie aisée, le tacaud constitue un poisson idéal pour une initiation à la pêche et constitue d’ailleurs un très bon vif pour rechercher le bar.

La conservation du Tacaud

La conservation du poisson est une étape importante lorsqu’on veut vraiment en profiter. Pour conserver le tacaud vous devez penser à le garder frais du magasin jusqu’à la maison. Le pêcheur, la criée aux poissons et le poissonnier conservent tous le poisson dans des conditions idéales. La température est gardée constante juste au-dessus du point de gel à l’aide d’une quantité considérable de glace. À aucun moment, la chaîne du froid n’est interrompue. À votre tour vous devez aussi maintenir la chaîne froide après l’achat pour du poisson super-frais. Ces astuces vous aideront à le faire. Vous cherchez comment garder la chaîne froide pendant le transport, alors quand vous faites vos courses pensez à acheter votre poisson en dernier lieu, mettez votre poisson dans un sac thermique ou une glacière, gardez le poisson dans le coffre de votre voiture vu que c’est l’endroit le plus frais de votre véhicule, mettez le poisson dans votre réfrigérateur endéans les deux heures après l’achat. Si vous décidez de ne pas consommer automatiquement votre poisson, il est préférable de le conserver. Ainsi sachez que le poisson bien nettoyé se conserve mieux qu’un poisson non nettoyé. Pour le nettoyer, vous pouvez recourir aux services de votre poissonnier, mettez votre poisson dans le réfrigérateur à une température de 4 °C au maximum, emballez votre poisson dans un film plastique et le déposer dans un ravier avec de la glace pilée ou sur un élément réfrigérateur. Avec ce procédé vous pouvez ainsi garder le poisson frais pendant 1 ou 2 jours. Si vous souhaitez conserver votre poisson pendant une durée supérieure à un jour, il vous faut mettre le congélateur préalablement quelques degrés plus bas et utilisez le bouton congélation rapide. Aussi il est déconseillé d’empiler les pièces, vous devez plutôt les étaler dans le compartiment de congélation. Vous devez éviter de plier les filets pour pouvoir permettre au froid de rentrer plus vite et d’atteindre rapidement le centre. Vous devez conserver au minimum à une température de -18 °C et jamais plus longtemps qu’une durée de trois mois. En emballant de façon serrée dans un film alimentaire, votre poisson reste ainsi bien juteux.

Les vertus de la consommation du Tacaud

Le tacaud est un poisson pauvre en graisses généralement moins de 1 % et ainsi particulièrement recommandé dans le cadre d’un régime amaigrissant. Il contient 20 % de protéines, plus que les viandes. Le tacaud fait partie des poissons subissant peu de pollution, donc ayant peu de mercure polluant toxique présent dans les fonds marins. Concernant les apports nutritionnels du tacaud pour 100 grammes vous avez 83,6 Kcal de calories, 19,7 grammes de protéines, 0,4 gramme de lipides, 0,3 gramme de glucides et 0,16 gramme d’Oméga 3. Notons aussi que le tacaud est riche en phosphore, en potassium, en iode, en sélénium, en vitamine A et en vitamine B12. Ce poisson est méconnu alors qu’il contient peu de graisses et beaucoup de nutriments ce qui en fait un aliment idéal à consommer. Sa grande disponibilité dans les stocks le place en haut lieu dans la catégorie des poissons conseillés à la consommation. En favorisant les poissons comme le tacaud, à la place du thon albacore par exemple, on favorise un peu la biodiversité. Il est conseiller de toujours le consommer à la bonne saison et sans trop d’excès.

 

La préparation du Tacaud

Le tacaud frais du jour est un champion culinaire. La chair du poisson a une structure fine, mais très fragile. Le tacaud se prépare de préférence sur la peau et à basse température pour éviter que la chair se disloque. Quand on le fait cuire à la poêle, on peut éventuellement le passer après sous le grill. La peau a très bon goût et elle est décorative sur l’assiette. Vous pouvez décider de la cuire à la poêle pour en faire du poisson sauté. La préparation du poisson sauté est un jeu d’enfants, tant que l’on respecte quelques règles de base. On sait déjà que le filet de tacaud se cuit sur la peau à basse température pour éviter le détachement de la peau. Les condiments comme le cresson de fontaine et les herbes vertes mettent en valeur le goût délicat du tacaud. Vous pouvez aussi le combiner à du panais et des noix croquantes pour un pur plaisir culinaire. Aussi, le tacaud aux choux de Bruxelles, chou vert et lard de poitrine a des airs de Belgique ancestrale. Vous avez aussi la possibilité d’y ajouter du pesto frais qui lui donne cependant une touche de soleil du sud.

Concernant la cuisson du tacaud au four, il est généralement comme la cuisson de tous les poissons au four. Il demande peu de travail, il s’associe à merveille avec beaucoup de légumes. Vous pouvez rester dans le classique avec des poireaux, du chicon, du brocoli et des épinards ou soit suivre la tendance avec ce plat au four croquant à base de tacaud, de fromage bleu et de betterave rouge ou ces tartelettes de tacaud aux épinards et fromage de chèvre pour un lunch sain et délicieux.

Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Vous devriez également lire

Close
Close