Astuces

Comment choisir un moteur réducteur ?

Share Button

Un moteur réducteur est un dispositif mécanique qui combine un réducteur et un moteur. C’est souvent dans les industries qu’il est utilisé pour modifier la transmission mécanique entre une charge et un moteur. De ce fait, sur le marché, il en existe plusieurs et il faut s’y connaître pour faire un bon choix. Dans ce guide, découvrez les conseils pour bien choisir un moteur réducteur.

Tenir compte des caractéristiques du moteur réducteur

Trois caractéristiques sont à prendre en compte pour choisir votre motoréducteur. Il s’agit entre autres :

  • du couple et de la vitesse
  • du rapport de réduction
  • du montage de réduction.

En réalité, vous deviez vous poser d’abord des questions sur le couple. Un réducteur permet d’augmenter le couple du moteur, donnant ainsi la possibilité à l’organe récepteur de commencer à tourner sous le nouveau couple.

Les concessionnaires de boîtes de vitesses fournissent habituellement les informations sur le couple minimum et maximum en Newton-mètre (N. m) que chacun de leurs produits peut supporter. Pour ce faire, selon le réducteur, la densité de couple va varier. À titre d’exemple, les réducteurs planétaires ont une densité de couple élevée.

L’autre fonctionnalité du réducteur étant de réduire la vitesse du moteur, il est fortement recommandé d’être attentif au rapport de réduction selon votre application. Déterminé en fonction du régime du moteur, le rapport de réduction sert à connaître le régime de la sortie. Ces informations sont aussi mentionnées par les concessionnaires sur les spécifications du produit en tours par minute (Tr/min).

De plus, le type de montage du réducteur ou le montage de réduction est également pris en compte dans ce processus. Cela dépendra de l’arbre de votre motoréducteur et de son application. Pour avoir plus d’informations à propos, cliquez ici et vous serez certainement satisfait.

Les types d’arbres pour le moteur réducteur

Comme énoncé dans les caractéristiques à prendre à compte, lorsque vous optez pour un type de montage, il faut tenir compte de l’arbre applicable au dispositif. Il en existe quatre types dont celui appelé arbre parallèle qui est adaptable aux motoréducteurs dont la puissance est comprise entre 130 et 18 000 Newton-mètre.

L’arbre orthogonal est conseillé pour un usage dont le couple et la vitesse dépassent 18 000 N.m. L’arbre coaxial offre une grande compacité et un grand rapport de réduction dans un petit environnement. L’arbre plein ou creux est souvent utilisé en combinaison avec l’arbre parallèle pour que le moteur réducteur ait une grande flexibilité.

Les types de moteurs réducteurs

Il existe plusieurs types de moteurs réducteurs et chacun d’eux à son point fort. Le moteur réducteur à couple conique donne un très bon résultat, et ce, quels que soient le couple et la vitesse que vous allez choisir. Il consomme moins d’énergie, mais demande un entretien minutieux. Il coûte un peu cher, mais est durable.

Le moteur réducteur à train d’engrenages est moins coûteux, mais ne supporte pas une grande puissance de couple et de vitesse. Le moteur réducteur à vis sans fin donne un rapport de réduction élevé et il est très compact. Ce type de moteurs est moins bruyant et la qualité d’entraînement est irréprochable. Le moteur réducteur planétaire quant à lui, a une grande taille, est compact et permet de combiner trois arbres à la fois. Il est cher et demande assez d’entretien.

 

 

 

 

Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Vous devriez également lire

Close
Close