Alimentation

Lygomme : le faux fromage

Share Button

Le Lygomme, ce fromage produit par une société implantée dans 63 pays.

D’où vient ce fromage ?

Le lygomme ACH Optimum est un aliment qui remplace le fromage du type Mozzarella ou Cheddar. La plupart du temps, il est utilisé dans la préparation d’aliments que l’on ne désire pas cuisiner avec des fromages à pâte dure. Il est composé d’un mélange d’amidon, de carraghénane, de gélifiants, de galactomannane et d’apaisants. Ces ingrédients remplacent les protéines laitières et ne contiennent aucune substance naturelle. Il a au préalable été créé dans le but de satisfaire le marché européen parce que ce continent est spécialisé dans la préparation d’aliments qui nécessitent beaucoup de fromage. Ces aliments sont par exemple la pizza industrielle, la lasagne, le cheeseburger, etc. Ce faux fromage a été produit depuis l’année 2009 par la société américaine nommée Cargill. C’est une société implantée dans 63 pays et dont le chiffre d’affaires était de 134,9 milliards de dollars US. Ce chiffre d’affaire est uniquement dû à la négociation des matières premières et à la fourniture d’ingrédients alimentaires.

Ce qu’il faut savoir sur le lygomme

Le lygomme est connu pour sa praticité et coûte beaucoup moins cher que le véritable fromage. Il peut être facilement râpé, fond très vite et peut être utilisé abondamment pour la couverture des aliments. Cependant, CargiIl a produit deux types de faux fromage :

  • Le premier a été fabriqué depuis 2007. Il est composé à hauteur de 15 % de protéines faites à base de lait, d’un peu d’huile de palme et d’exhausteurs de goût.
  • Le deuxième est le lygomme. Ce fromage créé sans aucun produit laitier est pourtant celui qui lui a valu le prix de l’innovation de l’année chez la laitière.

À bien y penser, cela peut être en partie intéressant. Étant donné qu’il est un produit qui ne contient aucun produit laitier, il peut être facilement adapté par tous. Que ce soient les intolérants au lactose ou les végétaliens, tous peuvent en consommé. C’est d’ailleurs de là qu’il tient son caractère très aimé et reconnu de tous. Il a plus ou moins le même goût que le vrai fromage. Aussi, en le consommant, on est sûr qu’il n’est issu d’aucun animal élevé et tué dans de mauvaises conditions. Certains disent qu’il est également bénéfique pour la santé parce qu’il est moins gras et ne contient pas autant de calories que le fromage. Il est donc adapté à une alimentation casher ou halal.

Toutefois, malgré ses aspects attrayants, ce petit fromage n’est pas tout à fait parfait. Sa production peut créer de nombreux dommages à notre planète et à notre santé. En effet, dans sa composition rentre l’huile de palme. Cependant, dans le monde et surtout en Indonésie, il y a de moins en moins des surfaces cultivables pour les plantations de palmiers à huile. Pour combler ce vide, les forêts tropicales sont incendiées par les planteurs pour profiter des palmiers. Malheureusement, ces incendies font du mal aux animaux tels que les Oran outangs en détruisant leurs habitats. Les Oran outangs sont des animaux très intelligents de la forêt et si ça continue comme ça, ils risquent de disparaitre. Sa consommation peut aussi entrainer l’obésité et des tas de maladies cardio-vasculaires ou même le cancer.

Surtout nous les Français, étant la deuxième population à consommer le plus de pizza, devons essayer de réfléchir à deux fois avant de continuer à ingérer cet aliment.. Et n’oublions pas nos enfants. Eux aussi ont besoin de produits laitiers dans leur organisme pour favoriser leur bonne croissance. Vu que ce produit est sans calcium, en le consommant, ils ne recevront rien de bons pour un métabolisme normal du corps.

L’utilisation de ce fromage a été autorisée par la Commission Européenne mais elle n’est possible seulement que si les ingrédients sont mis sur l’étiquette. Ainsi, quiconque le lira sera conscient de ce qu’il mange.

En conclusion, bien qu’il soit très efficace pour les cuisiniers et également très rentable, la fabrication de ce produit entraine plusieurs autres dommages collatéraux. La plupart du temps, on choisit de les ignorer mais ce choix pourrait nous coûter très cher. Soit plus tard dans notre vieillesse ou plus tôt chez nos enfants.

Pour ces raisons, les producteurs de ce faux fromage doivent arrêter de penser en termes de rentabilité mais de qualité. Et ce produit doit commencer à respecter les normes des lois européennes en question d’aliments.

Share Button
Voir plus

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Close