Alimentation

Un excellent café : ça n’a pas de prix !

Share Button

Pour le dernier article de ma journée (et de la semaine ? A voir… !) je voulais vous parler d’un truc que j’adore : le CAFÉ !
J’arrive à vider une cafetière par jour (je sais, c’est mal !) et franchement… Je ne m’en lasse pas ! Saviez-vous que le café possède d’ailleurs plus d’arômes que le vin ? On pense que le vin est un breuvage subtil mais face au café il n’en est rien ! Il est grossier (oui j’ai osé dire que le vin était nul à côté du café.. mais j’adore le vin !)

Où trouver du bon café ?

Ah bien entendu, pour trouver du bon café il ne faut pas aller au supermarché du coin !
Tout ce que vous trouvez sous l’enseigne « Grand Mère », « Nespresso » ou je ne sais quelle autre grande marque c’est du pipi de chat !
Imaginez-vous proposer à un amateur de bière une Heineken ? Ou non pire… De la Kronenbourg ? Soyons sérieux !
Dans le même registre, je peux vous donner un autre exemple : préparer une pizza surgelée de chez Lidl à un véritable italien, il aura tout simplement envie de vomir… Désolé, je sais, j’y vais un peu fort mais c’est tout ce que ça m’inspire !
Pour trouver du bon café, il faut vous rendre chez un spécialiste, quelqu’un qui fera venir le café d’Amérique du Sud ou d’Amérique Centrale (Brésil, Colombie, Pérou, Mexique, Guatemala) ! Le climat y est particulièrement clément et le café tout simplement remarquable !
Ensuite, il faut vous assurer que vous achetiez du café artisanal torréfié à l’ancienne !
Aujourd’hui, tous les cafés industriels sont torréfiés en procédé « flash ». C’est-à-dire que l’usine prépare un « four » à 700°C et projette l’air chaud pendant 4 minutes sur les grains de café.
La torréfaction traditionnelle, par contre, est beaucoup plus longue ! Si on veut être puriste, on met les grains de café dans un grilloir circulaire chauffé au feu de bois, pour donner des arômes bien particuliers. Ce grilloir doit être chauffé entre 180 et 220°C et on laisse le café dedans pendant presque 20 minutes. Le temps de préparation est donc beaucoup plus long mais le résultat obtenu de meilleure qualité. Certains experts ajoutent soit du beurre soit du sucre pour obtenir des grains de café caramélisés.
Ensuite, l’artisan torréfacteur n’a plus qu’à moudre le café en fins grains et vous pouvez l’utiliser dans votre cafetière. En fonction du type de sucre utilisé ou du beurre, de l’essence de bois qui a servi à chauffer, de la propreté de la cuve et également de la provenance des grains de café il est possible d’avoir des saveurs tout à fait remarquables ! Laissez-vous tenter et abandonnez le café industriel !

Share Button
Voir plus

Laisser un commentaire

Close